Le vichy - Romantique

479,00 €
HT

Ce Vichy est agrémenté d'une paire de mitres en Mokume Gane retravaillées, au prix de 80€. Il faut compter 50€ supplémentaire, pour un manche en phacochère. Il est fini par un guillochage fin au prix de 160€. En partant sur la base d'un Vichy bois chers.(189€)

Un coffret à choisir parmi nos deux modèles est offert pour l'achat de ce Vichy. Ainsi qu'un étui connecté et lien en cuir fin dont vous nous renseignerez sur sa couleur par mail. Couleur des étuis: crème, noir, marron, rouge, jaune. D'autres couleurs possible à la demande. 

Personnalisation

N'oubliez pas de sauvegarder votre personnalisation pour pouvoir l'ajouter au panier
  • 250 caractères max
Gravure
Quantité

LE MOKUME GANE

Mokume Gane( prononcé mokoumé gané) est un mot japonais. A l'origine, dans le mokume gane, tel que le pratiquaient les forgerons japonais étaient introduis des sortes de clous d'aciers de qualités différentes, en métaux non ferreux. Traditionnellement de l'or, de l'argent et du cuivre. Ainsi que des alliages comme le Shakudo, le shibuishi et le kuromido. Incorporés dans l'acier martelé qui rendaient la lame des sabres plus solide mais en outre la rendait très décorative. En des termes simples, le mokume gane consiste à entremêler et à fusionner différents métaux afin de former une masse homogène et travaillable sans pour autant les mélanger. C'est toute la difficulté et toute la beauté de cette technique puisque l'on travail avec des matériaux aux propriétés différente. Une fois les différents métaux fusionnés, il s'agit de manipuler ce"feuillage"pour créer un motif. Cela permet donc l'élaboration de motifs dans la masse de l'objet. Le terme"mokume gane" signifie d'ailleurs"noeud du bois", motif emblématique de cette technique. Le motifs peuvent être formés par torsion, abrasion, gravure, ciselure, corrosion ou patination. Il peut être forgé, soudé, façonné, émaillé, serti...etc. Cette technique fut mise au point au 17eme siècle mais fût destinée à la fabrication des gardes des Katanas mais aussi à la fabrication d'objets ornementaux avant de tomber en désuétude. Ce sont des bijoutiers contemporains comme Steve Midgett, James Binnion et Ian Freguson qui vont la redécouvrir, la théoriser puis la redévelopper. En retrouvant et perfectionnant les recettes de cette discipline, ils élargissent la gamme des métaux utilisables en incluant entre autre de l'aluminium, du titane, du platine, du paladium, du fer et de l'acier. La température de travail dépendra des alliages qui le composent. Il permet une immense variété de motifs et de nuances, des plus subtils aux plus contrastés. Toutefois le motif "Random(FP1) est le plus connu en coutelleriie.

Mokume Gane simple                     Mokume Gane retravaillé

      

LE PHACOCHERE: LE SANGLIER DE LA SAVANE AFRICAINE

Souvent appelé cochon sauvage africain ou encore porc sauvage, le Phacochère commun est un animal qui vit dans la savane africaine mais que l’on peut avoir la chance d’observer dans nos multiples parcs animaliers. Un peu plus petit que nos sangliers, il est tout aussi imposant. Découvrons comment vit le Phacochère et pourquoi le nombre de spécimens diminue au fil du temps.

Le Phacochère communPhacochoerus africanus, est un mammifère des savanes d’Afrique qui appartient à la famille des Suidae. On le trouve dans les zones ouest, est et australe du continent africain, aussi bien dans la savane africaine que dans les forêts. De nos jours on peut aussi rencontrer une autre espèce de Phacochère (Phacochoerus aethiopicus) encore abondante en Somalie, d’où son nom Phacochère de Somalie.

L’espérance de vie du Phacochère commun est d’environ 25 ans.

Le Phacochère est un mammifère massif, qui mesure à l’âge adulte jusqu’à 80 cm au garrot, 1,60 m de longueur et son poids peut atteindre 100 kg pour le mâle et 75 kg pour la femelle. A titre de comparaison, le Phacochère est légèrement plus petit que le Sanglier.

C’est un animal à pattes courtes, à corps imposant, et dont le groin est volumineux et très fort. Son échine et son dos portent une épaisse et longue crinière. Sur les côtés de la tête des mâles uniquement on peut apercevoir des zones calleuses, excroissances suborbitales d’un diamètre de 15 cm bien utiles lors de combats entre congénères.

Mâles et femelles possèdent deux défenses qui ne sont autres que des canines à croissance continue. D’une longueur de 60 cm environ chez les aînés de l’espèce elles sortent largement de la gueule de ces animaux en pointant vers le ciel. Ces grandes défenses facilitent la récolte des parties souterraines des plantes dont les Phacochères se nourrissent. Mais ce sont aussi des armes dont l’animal se sert pour assurer sa protection et celles de ses petits en chargeant si besoin les prédateurs tels que lynx du désert ou caracals, aigles, chacals, hyènes, lions, pythons, léopards, guépards et lycaons.

S’il le faut, le Phacochère peut courir en effectuant des pointes à 50 km/h, idéales pour fuir s’il n’y a pas d’autres solutions (face à un incendie contre lequel il ne peut rien par exemple).

Ce porcin sauvage herbivore peut adopter un régime omnivore. C’est un excellent fouisseur qui récupère une bonne partie de sa nourriture dans la terre. Il se nourrit de bulbes, de racines qu’il déterre sans difficulté, mais aussi de baies, d’herbage, d’œufs, d’insectes et de petits animaux éventuellement.

Fiche technique

Lame
Inox14c28n trempé 58/59hrc
Longueur fermé
11,5cm
Longueur ouvert
21,5cm
Poids
110g